Présentation

À travers ce Web-documentaire vous allez découvrir le metier de céramiste qu'exerce Patrick Jadot. Artisan d'art, cela fait un peu plus de 20 ans que Patrick travail au contact de la céramique et de la porcelaine. C'est une passion avant tout. Une passion pour ce matériau unique et pour des procédés manuels qui se perdent peu à peu.

Préparation

La première étape avant le modelage peut être subdivisée en trois sous étapes. Premièrement je sélectionne la quantité d’argile nécessaire à la réalisation de l’objet. Puis vient le battage et enfin j'applique la technique dite “tête de bellier”.

-

Centrage

J’effectue le centrage sur la girelle. C’est la plaque en rotation actionnée par le tour qui permet le travail de la céramique. Le centrage à pour but de concentrer la matière en une forme de base qui va m'aider ensuite à façonner l’objet voulu.

Pour centrer la masse de porcelaine j'applique successivement des pressions horizontales et verticales afin de monter et descendre cette forme de base. Tout en ajoutant régulièrement de l'eau afin de faciliter le travail.

Façonnage

Premièrement il va falloir ouvrir la masse d’argile. Le fait d’ouvrir la masse permet une prise en main interne au bloc de porcelaine afin de venir élever la masse.

En prélevant une certaine quantité à la base de la pièce à l'aide de mes deux mains je vais pouvoir faire monter la masse petit à petit. Quand l’index et le pouce se rejoignent au sommet je réitère l’opération jusqu'à obtention de la hauteur et épaisseur voulue.

C'est à ce moment précis que la créativité entre en jeu et que je peux laisser libre cours à mon imagination afin de créer l'objet rêvé.

Séchage

Tournassage

Après un premier séchage, on dit de la porcelaine qu’elle a une consistance de cuire, la terre est encore plus ou moins malléables et la pièce peut être retravaillée, tournassée, sur le tour à fin d’apporter la touche de finition à l'objet. C'est à l’aide de divers outils que la pièce sera gommée de certaines imperfections ou voir même transformée tout simplement car la consistance à ce moment là le permet.

"la cuisson a lieu en deux phases, une première cuisson a lieu a 950°C. La porcelaine est alors à l'état dit de "biscuit" ou "dégourdi". Après l'émaillage la 2ème cuisson a lieu a 1265°C ce qui donne toute la dureté à la porcelaine et vitrifie l'émaille dans le but de rendre la pièce étanche."

Émaillage

L'émaille est un savant mélange de divers composants proches de ceux utilisés dans la fabrication du verre. L'émaille est mélangée à l'eau afin d'être coulée quelques secondes à l'intérieure des pièces tels que gobelets, bols, assiettes, carafes, etc. L'émaille va ensuite pénétrer dans la porcelaine grâce à son état encore poreux. C'est enfin que vient la cuisson finale comme décrit ci-dessus.